Géographie de notre commune

La commune de Sainte Cécile d’Andorge est située au nord du département du Gard dans la « Vallée Longue », vallée du Gardon qui commence aux sources en Lozère et qui s’achève dans la plaine d’Alès. Elle est donc limitrophe du département de la Lozère. C’est la rivière de l’Andorge dont elle emprunte le nom qui délimite les deux départements.

Située en moyenne montagne, la commune s’étage de 250 à 900 mètres d’altitude. Sa superficie de 2000 hectare s’étire sur plus de 30 km du sud au nord. Ses habitants portent le sobriquet collectif de « cambaluts », en occitan « ceux qui ont de longues jambes ». Ces derniers auraient en effet développé une agilité particulière en raison du relief accidenté et des nombreux cours d’eau qu’il devaient souvent franchir à gué.

La commune possède un relief varié avec une grande différence de niveau entre le Nord et le Sud (plus de 600 mètres) :

Relief

Deux barrages y ont été construits : le barrage de Sainte Cécile en 1967 pour lutter contre les crues naturelles jugées dévastatrices, faisant suite au barrage des Camboux construit lui en 1957 afin d’alimenter en électricité la centrale thermique du Fesc, qui alimentait elle-même en énergie les puits des mines de La Grand’Combe.